L’Affaire Seznec 6 (2015-2023)

Publication de "Pour en finir avec l’Affaire Seznec". Témoignage de Petit-Guillaume, fils de Seznec. Les fouilles de Morlaix. Quatre nouveaux livres. Le cahier secret de Seznec. Un Américain nommé Turrou. Centenaire de l’Affaire.

Chapitre

1 (du début de l’affaire au renvoi devant la Cour d’assises) Cliquez Ici

Chapitre 2 (Procès de Guillaume Seznec devant la Cour d’assises de Quimper en 1924, envoi au bagne de Guyane, libération et retour en France en 1947) Cliquez Ici

Chapitre 3 (Actions menées par l’ancien juge Hervé et la Ligue des Droits de l’Homme, requête en révision, mort de Guillaume Seznec le 13 février 1954) Cliquez Ici

Chapitre 4 (Demande en révision du 9 juin 1977. Vote d’une nouvelle loi sur les révisions des condamnations pénales (novembre 1988) Cliquez Ici

Chapitre 5 (Le film d’Yves Boisset (1993). Les deux dernières demandes en révision. Le rejet du 14 décembre 2006. Innocence totale ou doute ? Cliquez Ici

.

12 février 2015, publication aux Éditions de La Différence du livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec" de Denis Langlois.

On trouvera les différents articles et émissions consacrés à cet ouvrage et à la démarche militante de Me Langlois en faveur d’une révision équitable du procès de Guillaume Seznec à la rubrique Médias.

.

Sous le titre "Affaire Seznec : un témoignage troublant resté inexploité" l’Agence France-Presse diffuse une dépêche le lendemain 13 février 2015 :

"Un homicide involontaire commis par l’épouse de Guillaume Seznec : c’est la thèse "la plus vraisemblable" aux yeux de l’ancien avocat Denis Langlois qui, après avoir assuré la défense de la famille Seznec pendant près de 15 ans, consacre un livre à cette énigme vieille de près d’un siècle.

Dans son ouvrage, Me Langlois révèle un témoignage qu’il détenait depuis 1978. Cependant la famille ne s’étant pas mise d’accord pour le rendre public, il l’a gardé jusqu’ici secret.

Ce témoignage est celui de "Petit-Guillaume", l’un des enfants de Marie-Jeanne et Guillaume Seznec, âgé alors de 11 ans. Il a été enregistré 55 ans après les faits, en 1978, par l’un de ses neveux.

En ce jour ensoleillé de mai 1923, "Petit-Guillaume" joue dans le jardin à l’arrière de la maison familiale. Par la fenêtre ouverte, il entend les cris de sa mère à l’intérieur de la maison.

Il raconte : "Elle disait : +Ah ! Non, Pierre, pas vous, non !" Et puis : +Laissez-moi tranquille ! Ah ! Non. Laissez-moi tranquille ou j’appelle.+ Et puis après, je n’ai plus rien entendu."

"Je suis monté sur un petit rebord et j’ai regardé (par la fenêtre). C’est là que j’ai vu Quémeneur par terre et ma mère debout devant lui", poursuit "Petit-Guillaume". "Moi, je n’ai pas vu le coup se produire. Mon idée première, c’était ça. Il avait glissé sur le parquet ciré et sa tête avait dû cogner le canapé (...) Quand même, ça me semble douteux. Je crois qu’elle a dû se défendre et le frapper à la tête."

"Il y avait du sang qui coulait, mais pas énormément, (...) du front. (...) Il était recroquevillé sur lui, il n’était pas allongé", dit encore l’adulte se remémorant ses souvenirs d’enfant.

Entre les cris de la mère et la vision du corps de Quémeneur, combien de temps s’est-il écoulé ? demande le neveu. "Ça faisait peut-être une minute", répond "Petit-Guillaume".

Selon lui, en dehors de ses parents et de lui-même, seule une domestique, Angèle, présente dans la maison au moment du drame, a été mise au courant. Le jour même, "avec Angèle, on nous a fait jurer de ne rien dire", précise-t-il.

Le corps de Quémeneur n’a jamais été retrouvé et Seznec, condamné aux travaux forcés à perpétuité et envoyé au bagne, n’a jamais avoué.

Décédé en 1982, "Petit-Guillaume" a livré ce témoignage au soir de sa vie.

Me Denis Langlois a conservé ce "secret" pendant plus de 35 ans. "Moi aussi, je prends de l’âge et si on a des choses à révéler, il faut le faire avant qu’il ne soit trop tard", a-t—il dit à l’AFP.

L’explication de "Petit-Guillaume" lui semble être "la thèse la plus vraisemblable, la moins en contradiction avec les éléments du dossier".

Interrogé par l’AFP, Denis Seznec a refusé de commenter les nouveaux éléments rendus publics par l’avocat. "Une nouvelle requête en révision va être déposée" et "il n’y a pas de secret de famille" non révélé, s’est-il borné à déclarer.

Denis Langlois comme Denis Seznec sont pourtant d’accord sur un point : tous deux souhaitent une nouvelle requête en révision -ce serait la quinzième- du procès de Guillaume Seznec.

Reste à savoir sur quelle base.
 

23 mai 2015. "Petit-Guillaume" ayant indiqué dans son témoignage qu’il croit savoir où son père a dissimulé le cadavre de Quémeneur : "dans le sol d’une sorte de cellier, à côté de la maison", Me Langlois demande au procureur de la République de Brest d’ordonner des fouilles à Morlaix.

"Ouest-France", 23 mai 2015 (Dépêche AFP).

"Le Télégramme", 24 mai 2015.

Le 26 mai 2015, le Procureur de la République Eric Mathais fait savoir à l’AFP qu’il rejette cette demande, car Me Langlois n’est pas habilité à le faire, ce droit appartenant aux seuls descendants de Guillaume Seznec, dans le cadre d’une procédure de révision.

France 3, 26 mai 2015.

29 mai 2015. Article de Nicolas Jacquard, dans " Le Parisien-Aujourd’hui en France ". Denis Langlois déclare notamment qu’il ne renonce pas, malgré le refus du Procureur de la République d’ordonner des investigations à Morlaix.

.

23 juin 2015. Article de Dominique Conil dans Mediapart (Affaire Seznec : saison 15, épisode un ?)

.

23 octobre 2015, sur DVD Blog, note du réalisateur Bertrand Tavernier :

"Pour en finir avec l’affaire Seznec" de Denis Langlois bouscule clichés et idées reçues. Quand même, on ne peut s’empêcher de penser que la famille Seznec est un fameux nid de crabes, affabulateurs, menteurs, égocentriques (sauf Bernard ?), ce qui ne fait pas de Guillaume un meurtrier d’office mais jette des lueurs troubles sur sa personnalité. Enquête absolument passionnante ou l’auteur se remet en cause.

.

19 novembre 2015, sur le Blog de Bertrand Vilain :

Y a t-il un passage secret dans la maison Seznec ?

Nous avons pu visiter dernièrement l’ancienne maison d’habitation de la famille Seznec à Morlaix Traon Ar Velin. Cette visite a été autorisée par le propriétaire actuel. Nous avons eu la stupéfaction de découvrir un petit réduit caché par une autre construction plus récente à côté de la maison. Ce réduit doit faire quelques m2. L’entrée a été murée. L’ancienne ouverture est toujours visible ainsi qu’un linteau. L’actuel propriétaire qui vit dans la maison depuis son enfance, nous a déclaré qu’il a toujours connu ce mur en l’état et il n’a aucune idée de ce qui se cache derrière.
Si l’on se réfère aux révélations de Petit-Guillaume rapportées par Denis Langlois, page 213 de son ouvrage, "Pour en finir avec l’affaire Seznec", qui indique que le corps de Quemeneur aurait été enterré "dans un genre de cellier à côté de la maison". Nous avons fait cette découverte en recherchant une cave qui est indiquée sur un document d’époque jamais publié concernant le bâtiment de Traon Ar Velin.
Qui a muré ce réduit ? Quand ? Pourquoi ? A t-il été visité lors des 3 perquisitions en 1923 ? Ce réduit ne serait-il pas le sépulcre de Quemeneur ?

 

Automne 2015. Après être vainement intervenu auprès du Procureur Général de Rennes et auprès du Ministre de la Justice, Me Langlois prend contact avec une arrière-petite-fille de Seznec qui, elle, est habilitée par la loi à déposer une demande en révision. Elle accepte d’engager cette procédure, à condition de rester anonyme vis-à-vis des médias. Son souhait est surtout de ne pas jouer le même rôle que Denis Le Her-Seznec.
En s’appuyant sur l’article 626 du Code de procédure pénale, elle écrit à son tour au Procureur de la République de Brest pour demander que des fouilles soient effectuées à Morlaix, ce qui lui permettrait d’étayer éventuellement une demande en révision du procès de son arrière-grand-père.

Le 29 décembre 2015, M. Éric Mathais, le Procureur de la République de Brest, rejette sa demande de fouilles. Elle décide de faire appel de cette décision auprès du Procureur général de Rennes.
.
Le 13 juin 2016

Mme Véronique Malbec, Procureure Générale de Brest, rejette en appel cette demande de fouilles.

.

22 septembre 2016, dans la revue Criminocorpus (Revue d’Histoire de la justice, des crimes et des peines), article de Marc Renneville, chercheur au CNRS et membre du centre Koyré, sur le livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec".

.

30 septembre 2016, sur Europe 1, de 10 h 30 à 11 h 30, émission de Christophe Hondelatte consacrée à l’affaire Seznec. (Possibilité de réécouter l’émission en podcast.)

.

15 octobre 2016, le site "Cimetières de France et d’ailleurs", publie un article de Philippe Landru sur le cimetière de Plomodiern où est enterré Guillaume Seznec, sa mère et sa fille.

.

17 novembre 2016. Le journaliste Jacques Pradel publie "Les Grandes Affaires Criminelles pour les Nuls" aux Editions First. Il consacre une dizaine de pages à l’affaire Seznec où il présente la thèse de Denis Le Her-Seznec et celle de Denis Langlois (extrait ci-dessus).
.

17 décembre 2016 sur "Breizh-info", interview par Yann Vallerie de Jacques Pradel, journaliste à RTL, auteur de "Les Grandes affaires criminelles pour les nuls" aux éditions First.

Extraits de l’entretien :

Breizh-info.com  : Quid de l’affaire Seznec ? Rejoignez vous plutôt le point de vue de Denis Langlois ou bien celui de Denis Seznec ?

Jacques Pradel : Je suis comme tout le monde, j’ai longtemps considéré cette affaire comme l’une des pires erreurs judiciaires du XXème siècle. Et j’admire encore aujourd’hui l’énergie dépensée par Denis Seznec, persuadé que son grand-père était innocent.
Mais le livre de Denis Langlois, « Pour en finir avec l’affaire Seznec », contient peut-être la clé de toute l’affaire : Un Seznec, condamné à tort pour un crime qu’il n’avait pas commis, mais protégeant jusqu’au bout son épouse, qui aurait tué Quéméneur pour échapper à une agression sexuelle ! Seznec n’a vraisemblablement pas tué.
Mais il a peut-être fait disparaître le cadavre et les preuves du crime, par amour pour son épouse !

.

27 février 2017, le site Criminocorpus, dans un article de Philippe Poisson, revient sur le téléfilm "l’Affaire Seznec" réalisé en 1993 par Yves Boisset à partir du livre de Denis Langlois. Le rôle de Guillaume Seznec était tenu par Christophe Malavoy.

.

5 novembre 2017, dans Ouest-France, Rendez-vous raté dans l’affaire Seznec.
.

Denis Le Her-Seznec a sollicité en vain le témoignage de Mme Gabrielle Dauphin, âgée de 103 ans.

.

6 novembre 2017, dans Ouest-France, article : "Seznec : le combat de Marie-Françoise Bosser".

.

5 décembre 2017, article d’Hervé Chambonnière dans "Le Télégramme" : Cette piste que la justice néglige :

Il n’y a pas eu assassinat à Houdan (Yvelines) mais accident mortel, en Bretagne, à Morlaix ! Et si la clé de l’affaire Seznec résidait dans cette fracassante révélation faite, il y a deux ans, par l’ancien avocat de la famille Seznec ? Celle-ci n’a pourtant donné lieu à aucune recherche. La justice s’y est même opposée à deux reprises.
Est-ce une « révélation », un coup de théâtre de plus dans une affaire qui agite la France depuis près d’un siècle ? C’est ce que le grand public a pu penser en découvrant, en mai 2015, le stupéfiant témoignage de l’ancien avocat (1976-1990) de la famille Seznec, Denis Langlois. Dans un livre publié en mai 2015 (« Pour en finir avec l’affaire Seznec », aux Éditions de la Différence), il livrait le « secret de famille » qui lui avait été confié, des années auparavant, et qui innocente Guillaume Seznec du meurtre du conseiller général, Pierre Quémeneur, pour lequel la cour d’assises du Finistère l’a condamné aux travaux forcés à perpétuité, le 4 novembre 1924. Quémeneur n’aurait pas été assassiné pour un sombre trafic de voitures américaines, au cours d’un voyage d’affaires effectué avec Guillaume Seznec, fin mai 1923, entre la Bretagne et Paris, mais à Morlaix, accidentellement, par... l’épouse de Guillaume, Marie-Jeanne. Celle-ci aurait repoussé les très pressantes avances du conseiller général (...)

.

5 décembre 2017, article d’Hervé Chambonnière sur "Le Télégramme.fr". Affaire Seznec. Feu vert pour des fouilles à Morlaix.

" C’est un nouveau rebondissement. À la suite de notre enquête sur l’affaire Seznec publiée ce mardi, l’épouse du propriétaire, aujourd’hui décédé, de l’ex-maison des Seznec, à Morlaix, a fait savoir qu’elle était disposée à autoriser des fouilles (…) "

.

5 décembre 2017. Télé Bretagne Ouest. J.T. du soir.

" La propriétaire de l’ancienne maison de Seznec a pris contact avec Hervé Chambonnière du "Télégramme" pour donner son accord de principe à des fouilles privées dans l’ancien cellier. "

.
5 décembre 2017. Précisions apportées par Bertrand Vilain sur son Blog.

" Des contacts seront pris dès que possible pour trouver un accord sur les modalités pratiques. Une petite équipe de bénévoles avec notamment un spécialiste Finistérien de fouilles historiques concernant la 2eme guerre mondiale se tient prête à intervenir et à entreprendre les travaux nécessaires en conformité avec les exigences du propriétaire des lieux. Cette équipe pourrait être complétée par 1 ou 2 bénévoles supplémentaires. Si vous souhaitez proposer vos services, contactez-nous."

.

5 décembre 2017. Article de Ronan Tésorière dans "Le Parisien" : "Avec cette thèse tout s’éclaircit, tout devient limpide".

Interview de Bertrand Vilain :

" Mon but, c’est d’arriver à la vérité. Il y a déjà eu des fouilles sauvages. Si la justice ne met pas des scellés, cela pourrait causer des dégâts irréparables. Il y a l’histoire des pièces d’or qui alimentent le fantasme (ndlr : des dollars que Quémeneur devait avoir sur lui lors de sa mort et qui avait servi à verser un dessous de table. Il n’y a pas de certitude sur leur existence, ni le montant). Le bâtiment a été vandalisé. On veut en avoir le cœur net."

.

8 décembre 2017. Article de Delphine Van Hauwaert dans "Ouest-France" : "Vers un dénouement de l’affaire Seznec à Morlaix ?".

"(...) L’arrivée d’un nouveau procureur à Brest et l’accord de la propriétaire ne changent pas la donne sur le volet judiciaire. « Personne ne nous a fait de nouvelle demande, et si ça avait été le cas, je me serais rangé à l’avis de mes prédécesseurs », indique le procureur."
.

11 décembre 2017. Reportage de Benoit Le Vaillant sur "FR3-Bretagne : L’affaire Guillaume Seznec : l’histoire sans fin.
.

13 janvier 2018. Article dans "Ouest France" : Affaire Seznec. Le petit-fils a recueilli le témoignage d’une centenaire, Gabrielle Dauphin.

Recueillis ce samedi après-midi à Plourivo mais de plus en plus maigres et fragiles, les souvenirs de la centenaire sur la nuit du 27 mai 1923 peuvent-ils faire rebondir l’affaire Guillaume Seznec ? C’est l’objectif de Denis Seznec qui clame toujours l’innocence de son grand-père, condamné aux travaux forcés à perpétuité (4 novembre 1924) par la Cour d’assises du Finistère pour le meurtre, sans préméditation, de Pierre Quéméneur, le conseiller général du Finistère (...)

Ce témoignage extrêmement vague se révélera inexploitable.

.

Le 21 février 2018, important dossier dans "Le Télégramme" de Gwendal Hameury et Hervé Chambonnière sur les derniers développements de l’affaire Seznec : "Affaire Seznec. Une dernière piste à creuser" .
.

Sur la chaîne de télévision "Tébéo" Interview de Bertrand Vilain sur les fouilles envisagées à Morlaix.

"Ouest-France" du vendredi 23 février 2018 : La journaliste Delphine Van Hauwaert annonce que "Ces prochains jours, ce week-end peut-être, des fouilles vont se tenir dans l’ancienne propriété de la famille Seznec, à Morlaix."

France 3-Bretagne s’empresse de reprendre l’information : Affaire Seznec : Des fouilles dans l’ancienne maison familiale.

"La Provence" (24 février 2018).

Le lendemain, l’information est reprise par de nombreux médias. Plusieurs envoyés spéciaux sont dépêchés sur les lieux.

.

* LES FOUILLES DE MORLAIX

Le samedi 24 février 2018, vers 9 heures, dans le froid, une équipe d’une dizaine de bénévoles coordonnée par Bertrand Vilain commence les fouilles d’un bâtiment annexe de l’ancienne maison des Seznec considéré comme "le genre de cellier" où, selon Petit-Guillaume, le corps de Quémeneur pourrait avoir été enterré en 1923. La gendarmerie a demandé à Bertrand Vilain de l’avertir immédiatement, de même que le Procureur de la République de Brest, si des ossements ou objets suspects sont découverts. Me Denis Langlois est présent.

Dans un premier temps il s’agit de démonter le hangar qui empêche d’accéder à l’ancien cellier. Puis une tractopelle creuse le sol, retirant la terre qui au fil des ans a comblé le cellier. Un morceau de pipe ancienne est trouvé.

Vers 14 heures 30, l’un des chercheurs, Laurent Maillot, aperçoit dans la terre un objet blanc. C’est un os. Les journalistes présents se précipitent. Conformément à l’engagement qu’il a pris, Bertrand Vilain informe le Procureur et la gendarmerie de cette découverte. La police arrive sans tarder pour saisir l’os et le photographier.

La photo est envoyée à un médecin légiste qui considère qu’il s’agit d’un os humain : une tête de fémur. Le procureur de la République Philippe Récappé (en anorak rouge) débarque aussitôt. Il ouvre une enquête pour "recherche des causes de la mort". Le périmètre considéré comme une scène de crime est bouclé, interdit aux bénévoles, aux curieux et aux journalistes qui doivent plier bagages. Un grillage est posé. Le chantier est arrêté. Les fouilles privées deviennent des fouilles officielles. C’est la police judiciaire scientifique de Rennes qui va poursuivre les recherches. Un peu plus tard, le médecin légiste a l’os entre les mains et confirme son premier diagnostic : c’est bien un os humain.

Sur les lieux, l’excitation est à son comble. Une énigme judiciaire vieille de près d’un siècle va peut-être trouver sa solution. Agnès Le Brun, maire de Morlaix, Marthe Le Clec’h, historienne, et Bernez Rouz, auteur d’un livre sur l’Affaire Seznec arrivent sur les lieux.

Denis Langlois, Bertrand Vilain et Bernez Rouz.

.

Marthe Le Clec’h, historienne, s’entretient avec Bertrand Vilain et Laurent Maillot.
.

Le soir, les télévisions et les radios ouvrent leur journal avec cette information. Le lendemain matin, la presse écrite n’est pas en reste.

France 3 : Un ossement dont l’origine serait humaine retrouvé lors des fouilles

RTBF - Belgique : Un os humain retrouvé : l’affaire Seznec enfin élucidée après 94 ans.

Europe 1 : L’os retrouvé est "une partie de fémur humain".

HuffPost : Un os "qui pourrait être humain" retrouvé dans l’ancienne maison des Seznec.

Le Point : Un os humain retrouvé dans la maison Seznec.

Paris-Match : Plus de 90 ans après l’affaire Seznec, un os retrouvé dans l’ancienne maison familiale.

Le Parisien : Un fémur et une pipe relancent l’affaire Seznec, article de Nora Moreau.

* Sur Internet, les blogs s’animent aussi :

Criminocorpus : Des fouilles relancent l’affaire Seznec, par Philippe Poisson.

Blog Affaire Seznec Investigation : Fausse alerte et vraies fouilles à Morlaix, par Liliane Langellier.
.
Agoravox : Affaire Seznec. Un rebondissement décisif ? libre-opinion de Sylvain Rakotoarison

 

Dimanche 25 février 2018 : Les fouilles officielles se poursuivent. Le conducteur bénévole de la tractopelle a été réquisitionné avec son matériel. Dans la matinée, un deuxième fragment d’os est trouvé par la police judiciaire scientifique. À nouveau le médecin légiste considère qu’il s’agit d’un os humain. Aucune autre découverte n’est faite. En fin de matinée, les fouilles sont suspendues. Les deux os vont être examinés par un anthropologue judiciaire.
.
RTL, Journal de 8 heures de Yann Bouchery : 95 ans plus tard, l’affaire Seznec pourrait être résolue.

FR3 : Un deuxième fragment d’os retrouvé.

France-Info : "Il y a encore beaucoup de consciences troublées par cette affaire", selon Me Denis Langlois, l’ancien avocat de la famille.

"Le Télégramme", 26 février 2018, articles de Hervé Chambonnière et Gwendal Hameury.

"Ouest-France", 26 février 2018, article de Jennifer Pinel.

BFMTV : La découverte de deux os humains relance l’affaire Seznec, un siècle après.

La Tribune de Genève : France : Une affaire criminelle vieille d’un siècle resurgit.

Le Journal du Dimanche : 95 ans après les faits, des fouilles qui pourraient tout changer, par Gaël Vaillant.

 

Dimanche 25 février 2018, 16 heures : Avant de repartir, les enquêteurs posent des scellés sur la maison avec les mentions : "Lieu de recherche des causes de la mort" et "Découverte de deux fragments d’os et une pipe".

 

Lundi 26 février 2018

* Les deux os sont examinés par un anthropologue judiciaire.
.

Psycho-criminologie : L’affaire Seznec : tout comprendre, par I. Girard

France 3 : Le témoignage qui relance l’enquête.

La Vanguardia : Un fémur agita el pasado francés, par Eusebio Val, correspondant à Paris.

Le Dauphiné : Affaire Seznec, y un os, billet de Georges Bourquard.

20 Minutes : La découverte de deux os soulève de nombreuses questions.

L’Obs : Os humains découverts à Morlaix : 4 questions pour tout comprendre à l’affaire Seznec.

Le Parisien : Cent ans de mystère résolus en deux jours, par Nora Moreau.

Agence France Presse : Vidéo. Rencontre avec Denis Langlois et Bertrand Vilain.

BFMTV : Un dossier mystérieux depuis près de 100 ans.

Europe 1 : Pas de corps et 95 ans de doute : comprendre l’affaire Seznec.

Le Point : L’affaire Seznec relancée 95 ans après, par Émilie Lanez.

France 24 : L’affaire Seznec, symbole "fascinant" des crimes non résolus, par Sarah Leduc.

Le Télégramme : Généalogie. Comment retrouver des descendants de la famille Quémeneur.

 

Mardi 27 février 2018

Émission "C’ à vous" sur France 5 : L’affaire Seznec résolue 100 ans après ? Interview de Denis Langlois par Anne Elisabeth Lemoine.

* Commence à circuler l’information selon laquelle le médecin légiste se serait trompé. Il s’agirait de deux os d’origine animale.

 

Mercredi 28 février 2018

Selon "une source proche de l’enquête", les os seraient ceux d’un animal. Le paléontologue Jean-François Tournepiche, conservateur au Musée d’Angoulême, affirme que ce sont les os d’un "mammifère relativement jeune", un bovin.
Le parquet de Brest attend les résultats officiels des analyses.
Bertrand Vilain et Denis Langlois ne sont pas découragés pour autant. Ils ont l’intention de reprendre les fouilles privées. "Il nous reste encore les deux tiers du site à fouiller, déclare Bertrand Vilain. Nous reprendrons les recherches, une fois que les analyses auront été rendues publiques et que les scellés seront levés.On va aller jusqu’au bout."

Le Figaro : L’os retrouvé n’est pas d’origine humaine.

LCI : L’os retrouvé n’est pas d’origine humaine.

Le Parisien : Les os retrouvés dans la maison de Morlaix sont ceux d’un animal.

L’Express : Les ossements retrouvés sont d’origine bovine.

Libération : L’origine animale des ossements douche les espoirs d’élucider l’affaire Seznec.

Le Point : La relance de l’affaire Seznec tombe sur un os.

Ouest-France : Affaire Seznec : "Il manque en France des anthropologues judiciaires."

20 Minutes : Les os retrouvés étaient bien ceux d’un animal. L’enquête clôturée.

Le Télégramme : Les fouilles privées pourraient reprendre.

Dessin de Julien Solé dans Télérama.

 

1er mars 2018. Communiqué de Me Denis Langlois demandant au Procureur de lever les scellés et de permettre la reprise des fouilles privées dans la propriété de Morlaix :

"Les fouilles privées réalisées dans une annexe de l’ancienne maison de Guillaume Seznec à Morlaix par une équipe de bénévoles dont Bertrand Vilain est le coordinateur ont été interrompues sur décision du Procureur de la République de Brest, un médecin légiste désigné par lui ayant conclu que nous venions d’exhumer un ossement humain. Il s’avère aujourd’hui que c’est une erreur et qu’il s’agirait d’un ossement animal.
L’accès du chantier des fouilles reste cependant interdit. Nous demandons au Procureur de lever cette interdiction et de nous autoriser à reprendre sans tarder les fouilles qui visent à progresser vers la vérité et aboutir à une révision équitable dans l’affaire Seznec."

Samedi 3 mars 2018. Reprise des fouilles privées.

Le Procureur de la République Récappé accepte de lever les scellés. L’ancienne propriété des Seznec est à nouveau accessible et l’équipe bénévole animée par Bertrand Vilain décide de reprendre les fouilles. Dès 9 heures du matin une dizaine de chercheurs sont à nouveau sur le terrain. Pendant 10 heures, ils creusent profondément un espace situé à côté du cellier présumé. Ils récupèrent une quinzaine de fragments d’os -certains ont été calcinés - et plusieurs objets dont la tête d’un chenet de cheminée.

Ouest-France : Affaire Seznec "Pas d’éléments probants" déclare Bertrand Vilain à la fin des nouvelles fouilles de Morlaix, reportage d’Anaëlle Berre.

Le Parisien : Affaire Seznec : de nouveaux os découverts, les fouilles terminées. Après dix heures de fouilles, une quinzaine de fragments d’os ont été récupérés dont certains étaient calcinés.

L’Express : Affaire Seznec : fin des fouilles, prudence après la découverte de nouveaux fragments d’os.

Affaire Seznec Investigation : Qu’est-ce que la semi-innocence de Guillaume Seznec ?

Agoravox : L’anthropologie judiciaire par Gérard Desmaretz. Affaire Seznec : après la bévue de Morlaix, les autorités constatent le manque d’anthropologues judiciaires.

4 mars 2018, France-Info Récit. L’affaire Seznec : près d’un siècle plus tard, un fait-divers qui déchaîne encore les passions, par Ilan Caro.

4 mars 2018, 20 Minutes :
Vidéo. Affaire Seznec. Les fouilles terminées, d’autres fragments d’os retrouvés.

5 mars 2018, Le Monde : Affaire Seznec : Les os de la discorde, par Yann Bouchez.

7 mars 2018, Le Huffington Post : Seznec, l’innocence impossible, par Dominique Inchauspé.

10 mars 2018, La Presse d’Armor : Affaire Seznec : Michel Labbé de Plourivo espère enfin la vérité, par François Cabloc’h.

10 mars 2018, RTL Emission En roue libre : Les Bretons ne dépriment pas, ils relancent l’affaire Seznec, par l’humoriste Christine Berrou.

14 mars 2018, Le Club des Juristes : Un siècle après l’affaire Seznec : que peut encore faire la Justice , par Pauline Le Monnier de Gouville.

(* Le 4 janvier 2019, le Professeur Philippe Charlier du Laboratoire Dante de Montigny, chargé bénévolement d’examiner les cendres et scories, conclura "Il n’a pas été possible de faire la preuve de restes humains, même sous une forme transformée, au sein des échantillons examinés."
Cependant, il indique : "Il est techniquement possible que le cadavre de la victime se soit totalement fragmenté puis métamorphosé au sein de la cuve lors des carbonisations successives jusqu’à être totalement indétectable. J’ai peur que, en conséquence, il soit dorénavant impossible d’identifier qui que ce soit ni même quoi que ce soit.".)

.

* DEUX NOUVEAUX PETITS-FILS DE SEZNEC SE MANIFESTENT.

Jean-Yves et Gabriel Seznec.

Le 2 mars 2018, Jean-Yves Seznec, fils de Petit-Guillaume et donc petit-fils de Guillaume Seznec, qui, jusqu’ici niait le témoignage de son père retranscrit dans le livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec" de Denis Langlois, téléphone à celui-ci pour lui dire que ce témoignage est exact, mais avec une différence notable : le corps de Quémeneur n’aurait pas été enterré à Morlaix dans la maison familiale, mais aurait été emmené ailleurs par Guillaume Seznec, "loin de Morlaix".

Jean-Yves Seznec ne souhaite pas confirmer publiquement le témoignage de son père. Il veut se tenir à l’écart de l’affaire Seznec. Il craint d’être emporté dans un tourbillon médiatique dont la branche de sa famille s’est toujours préservé. Denis Langlois respecte scrupuleusement cette position.

Cependant, la mère de Jean-Yves, Claudie Neyret-Seznec, décède peu de temps après, le 22 mars 2018, et Jean-Yves, bouleversé, téléphone à plusieurs personnes ayant connu sa mère, notamment à Liliane Langellier, une ancienne journaliste qui tient un blog consacré à l’affaire Seznec. Elle s’est entretenue précédemment avec Claudie Seznec et Gabriel, le frère cadet de Jean-Yves, sans obtenir la moindre révélation sur la mort de Quémeneur.

Jean-Yves Seznec se laisse aller à confirmer le témoignage de son père, avec quelques nuances par rapport à celui enregistré en 1978 par Bernard Le Her et révélé en 2015 par Denis Langlois. Le 26 mars 2018, sur son blog Affaire Seznec Investigation, Liliane Langellier rend public l’ensemble des confidences de Jean-Yves Seznec.

Cela attire l’attention des médias et plusieurs journalistes réussissent à prendre contact avec Jean-Yves Seznec.

Après beaucoup d’hésitations, il accepte, ainsi que son frère Gabriel, de donner une interview publique à deux journalistes : Anne-Sophie Martin de France 2 et Hervé Chambonnière du "Télégramme" de Brest.

Petit-Guillaume à 12 ans, à l’époque où il a vu le cadavre de Pierre Quémeneur dans la salle à manger familiale à Morlaix.

Petit-Guillaume adulte.

31 mars 2018, Blog Médiapart : Enfin la vérité sur l’affaire Seznec, par Nightingale (Liliane Langellier).
.

3 mai 2018, Le Télégramme : Affaire Seznec : "Voici la vérité", par Hervé Chambonnière.

* 6 mai 2018. France 2 diffuse, dans le cadre de l’émission "19 heures le dimanche" de Laurent Delahousse, un reportage de 15 minutes d’Anne-Sophie Martin. Pour la première fois devant une caméra, Jean-Yves et Gabriel Seznec, petits-fils de Guillaume Seznec, révèlent le secret de famille sur le décès de Pierre Quémeneur à Morlaix que leur a confié leur père Petit-Guillaume : un homicide involontaire de leur grand-mère pour se défendre d’une agression sexuelle. À quelques détails près ils confirment le témoignage révélé en 2015 par Denis Langlois dans son livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec".

Marie-Jeanne Seznec.

France 3 : Commentaire de Thierry Peigné.

RTL : Vers le dénouement de l’affaire Guillaume Seznec ? par Caroline Drzewinski.

Le Monde : Les petits-fils de Guillaume Seznec affirment que l’auteure du meurtre est leur grand-mère.

Le Parisien : Les petits-enfants de Guillaume Seznec dévoilent enfin la clef du mystère, par Ronan Tésorière.

Ouest-France : Pierre Quémeneur serait mort en chutant, par Pierrick Baudais.

La Dépêche du Midi : Nouvelles révélations des petits-enfants Seznec.

LCI : L’affaire Seznec relancée par un témoignage : retour sur une saga emblématique.

20 Minutes : "Elle a eu un geste de défense"… Près d’un siècle après, l’affaire Seznec enfin résolue ?

Sud-Ouest : Pierre Quémeneur serait mort d’un "homicide involontaire".

Le Point : "C’est un homicide involontaire", confie un descendant.

L’Express : Homicide involontaire pour se défendre contre une agression sexuelle, selon des témoignages.

Newbeezer : Case of Guillaume Seznec. The disturbing revelations of his grandchildren.

Marianne : Selon les petits-enfants, tout serait parti d’une agression sexuelle, par Anna Breteau.

La Croix : Selon les petits-enfants, l’affaire Seznec est un homicide involontaire face à une agression sexuelle.

Nice-Matin : Les petits-fils livrent le terrible secret de famille sur la mort de Pierre Quémeneur.

La Nouvelle République : "Un homicide involontaire" pour ses petits-fils.

7 Mai 2018. RTL : Émission "L’Heure du crime" de Jacques Pradel consacrée à l’affaire Seznec ("La fin du secret ? "). Invités : Anne-Sophie Martin et Denis Le Her-Seznec.

Le Figaro : Retour sur l’un des dossiers judiciaires les plus marquants du XXe siècle, par Aude Bariéty.

Euronews : Enfin une révision du procès Seznec ? Révélation majeure des petits-fils, par Joël Chatreau.

8 Mai 2018. Ouest-France : Guillaume Seznec peut-il être innocenté ? par Jennifer Pinel et Pierrick Baudais.

Ouest-France : Les questions soulevées par la nouvelle piste.

.

* 13 Mai 2018. France 2 : Un film d’Anne-Sophie Martin. "Seznec : révélations sur le secret de famille" d’une durée de 43 minutes, avec des dessins de Gilles Pascal, est diffusé lors de l’émission "13h 15 le dimanche" de Laurent Delahousse.

Denis Le Her-Seznec interviewé lors de l’émission.

.
* DEUX LIBRES-OPINIONS DE DENIS LANGLOIS :

27 Mai 2018, dans Le Journal du Dimanche : Libre-opinion de Denis Langlois "Pour la vérité dans l’affaire Seznec".

29 Mai 2018, sur le Site Criminocorpus : "Vérité historique et vérité judiciaire dans l’affaire Seznec", article de Denis Langlois.
.

10 juin 2018. Sur le Blog Affaire Seznec Investigation : Article D’Alain Delame, Agrégé d’anglais : "Réflexions sur l’affaire Quemener-Seznec".
.

31 août 2018. Le Figaro : L’affaire Seznec, le combat acharné d’une famille contre un verdict jugé tronqué, par Esther Paoli.

 

QUÉMENEUR ENTERRÉ EN EURE-ET-LOIR.

5 décembre 2018. RMC diffuse le témoignage d’une femme, Cécilia Morand, 85 ans, habitant à Marseille (dont on ne voit pas le visage), qui affirme connaître le nom du meurtrier de Pierre Quemeneur. Il aurait été tué en 1923 au cours d’une dispute par Raymond Lainé, un garagiste d’Eure-et-Loir et aurait ensuite été enterré dans le cimetière de Saint-Lubin-de-la-Haye par son meurtrier et le père de Cécilia Morand, alors fossoyeur. "Ce témoignage est très crédible, tout coïncide" déclare Denis Le Her-Seznec. Le Procureur de Chartres demande aux gendarmes de Dreux de vérifier ces révélations.

L’Écho Républicain :
Quémeneur aurait été tué en Eure-et-Loir, par Éric Moine.

Sud-Ouest : Un nouveau témoignage qui change tout ?

Ouest-France : Quémeneur a-t-il été enterré en Eure-et-Loir ? La justice s’intéresse à un témoignage inédit, par Pierrick Baudais.

Le député des Côtes-du-Nord Marc Le Fur écrit au Ministre de la Justice pour demander des fouilles dans le cimetière.

Cependant, l’enquête des gendarmes tourne court : Cécilia Morand reconnaît qu’au cours de son enfance elle n’a jamais entendu son père lui dire qu’il a enterré Pierre Quémeneur. Aucun nom n’a été prononcé. Il a seulement parlé d’un corps. C’est elle qui en a déduit que c’était Quémeneur, après avoir regardé à la télévision une émission sur l’affaire Seznec. Autre découverte des gendarmes : son père n’était pas fossoyeur à Saint-Lubin en 1923, mais seulement à partir de 1940.

13 décembre 2018. Affaire Seznec Investigation : Pour en finir avec l’histoire de Saint-Lubin-de-la-Haye, par Liliane Langellier.

18 décembre 2018. L’Écho Républicain : la piste de Saint-Lubin-de-la-Haye se refroidit.

21 décembre 2018. Ouest-France : Pierre Quémeneur n’est sans doute pas mort en Eure-et-Loir.

24 décembre 2018. Le Parisien : Le témoin surprise ne convainc pas la justice.

 

28 décembre 2018. France-Inter : L’éternel retour de l’affaire Seznec, par Corinne Audouin.

3 avril 2019. Europe 1 : Christophe Hondelatte raconte l’Affaire Seznec.

3 avril 2019. Europe 1 : L’Affaire Seznec : 96 ans de mystères et de rebondissements, par Guillaume Perrodeau.

25 juin 2019. Le Point : L’affaire Seznec, près de cent ans d’énigme criminelle, par Valentine Arama.
.

* TROIS NOUVEAUX LIVRES SUR L’AFFAIRE SEZNEC

Les fouilles de Morlaix en février 2018 suscitent un regain d’intérêt considérable pour l’affaire Seznec. À tel point qu’en quelques mois, en 2019-2020, paraissent trois nouveaux livres concernant cette affaire :

LE GRAND SECRET, d’Anne-Sophie Martin, aux éditions du Seuil.

L’IMPOSSIBLE INNOCENCE, de Michel Pierre, aux éditions Tallandier.

LES ARCHIVES DU FBI ONT PARLÉ, de Bertrand Vilain, aux éditions Monsieur Brocanteur.

.
Présentation des livres par les éditeurs :

Le Grand Secret.

L’Impossible Innocence.

Les Archives du FBI ont parlé.

.

14 septembre 2019, dans L’Express, article de Thibaut Solano : Un ultime livre d’Anne-Sophie Martin pour percer "le grand secret".

22 octobre 2019, sur Anachronic Blog. Cinéma. André Cayatte et l’Affaire Seznec.

8 novembre 2019, sur France-Inter, émission Affaires sensibles de Fabrice Drouelle : Seznec, l’erreur du siècle ?

3 décembre 2019, sur le blog Tant que mon coeur bat, articles de Anachronique Val sur deux livres consacrés à l’affaire Seznec.

9 décembre 2019, sur France-Culture, Tewfik Hakem s’entretient avec Michel Pierre, dans le cadre de son émission "Le Réveil culturel".

24 décembre 2019, Vidéo, sur la Chaîne Twitch, Rivenzi raconte l’affaire Seznec.

.

21 février 2020 : Création du Blog Affaire Seznec Discussion animé par Claudine Jourdan, qui prend place aux côtés des plus anciens :

Affaire Seznec Investigation de Liliane Langellier.

Blog de Bertrand Vilain

L’affaire Quéméner-Seznec, de Marc du Ryez.

Affaire de Cadillac de Skeptikos.

L’affaire Seznec revisitée de Seznek.

.

3 avril 2020, sur Europe 1, Christophe Hondelatte raconte l’affaire Seznec.

.

16 avril 2020, dans Le Télégramme. Des archives déclassifiées du FBI relancent l’affaire Seznec, par Gwendal Hameury, à propos du livre de Bertrand Vilain.

.

28 avril 2020, dans Le Parisien, article de Nora Moreau : Affaire Seznec : la piste d’un escroc américain découverte dans les archives du FBI. Précisions apportées par Bertrand Vilain.

.

28 avril 2020, dans Le Figaro, article de Margaux d’Adhémar : La piste d’un escroc américain relance les spéculations.

.

12 juin 2020, sur son site "Pour en finir avec l’affaire Seznec", Denis Langlois, ancien avocat de la famille Seznec, publie pour la première fois l’intégralité de la longue note que Guillaume Seznec rédigea en septembre 1924 pour son avocat, Me Marcel Kahn, en vue du procès de Quimper. Il s’agit d’un cahier d’une vingtaine de pages que Seznec portait toujours sur lui afin de le soustraire à la curiosité des gardiens de la prison.

Le cahier secret de Seznec.

.

14 juin 2020, sur le blog Affaire de Cadillac de Skeptikos, un peu d’humour : deux photos de Seznec et Quémeneur dans leur Cadillac devant la gare de Dreux ou de Houdan.

.

22 juillet 2020 : L’affaire Seznec a toujours attiré les médiums et les voyants. Dans ce qu’il appelle une enquête médiumnique, le voyant-médium Bruno Moulin-Groleau se penche sur l’affaire Seznec et conclut que Seznec est "intervenu" dans la disparition de Quémeneur. Mais il n’est pas le seul responsable de cette disparition, des complicités existent.

.

9 août 2020 : Le quotidien "Libération" publie une interview de Michel Pierre par Thibaut Sardier : "L’affaire Seznec est devenue "irrationnelle".

.

17 septembre 2020 : Le comédien Christophe Malavoy, interviewé sur France Info par Élodie Suigo, évoque le film "L’Affaire Seznec" où il jouait le rôle de Guillaume Seznec.

Décembre 2020. Parution de "Qui a tué Louis Cadiou ?" de Philippe Tranchart (Éditions Librinova). Récit de l’autre grande affaire du Finistère : la mort, peu de temps avant le début de la Guerre de 1914-18, du patron d’une usine travaillant pour le Ministère de la Guerre, affaire jamais totalement élucidée. On y trouve plusieurs protagonistes qui joueront dix ans plus tard un rôle dans l’affaire Seznec, notamment Julien Legrand, ancien maire de Landerneau.

Janvier 2021, Claudine Jourdan publie aux éditions Le Lys Bleu le livre"Une autre histoire - Pour l’amour de Marie-Jeanne", un roman directement inspiré par l’affaire Seznec.

.

23 janvier 2021, rediffusion sur Europe 1 de l’émission de Christophe Hondelatte consacrée à l’affaire Seznec.

Mai-Juin 2021. Sur le site de Bretagne Culture Diversité, Bernez Rouz, ancien journaliste, président du Conseil culturel de Bretagne, présente le dossier de l’affaire Seznec.

.

3 septembre 2021. Sur le site Affaire Seznec Investigation, commentaire de Liliane Langellier "Quand Bernez Rouz nous résume l’affaire Seznec..."

27 avril 2022. Sur le site "Le Paratonnerre", article "Le cas Seznec - une affaire bretonne". Interview de Michel Pierre.

.

28 avril 2022, sur son site affaire-seznec.com, Bertrand Vilain lui répond dans un article : "Michel Pierre se trompe".

Le 11 mai 2022, sur ce même site, il lance un appel pour retrouver la liste des passagers des paquebots RMS Berengaria, Mauretania et Aquitania (ligne New-york-Cherbourg) en mai 1923 et vérifier si Léon Turrou qui aurait, selon lui, un lien avec la disparition de Pierre Quémeneur, y figurait.

.

20 juillet 20229, sur Europe 1, Christophe Hondelatte raconte l’affaire Seznec.

.
4 septembre 2022, sur Radio Classique, Franck Ferrand raconte Le Procès Seznec.

25 décembre 2022. Le documentaire "Guillaume Seznec, une énigme judiciaire" de 55 minutes, réalisé en 2015 par Patrick Schmitt et Pauline Verdu, avec la voix de Tom Novembre, pour Planète +, dans le cadre de la série "Des crimes presque parfaits", peut maintenant être visionné sur You Tube. Il sera également rediffusé le 18 janvier 2023, à 9 heures 26 sur la chaîne Planète + Investigation.

10 avril 2023. Sur son blog affaire-seznec.com, Bertrand Vilain rappelle "Il y a 100 ans, démarrait l’affaire Seznec..."

12 avril 2023. Sur son blog de Médiapart, Nightingale (Liliane Langellier) se demande "À la veille de son centenaire que lire pour mieux comprendre l’affaire Seznec ?"

30 avril 2023. Sur son site " Affaire Seznec Discussion ", dans un article intitulé "L’hypothèse la plus vraisemblable", Claudine Jourdan se penche sur le témoignage de Me Danguy-des-Déserts qui affirme avoir vu Pierre Quémeneur vivant dans la gare de Rennes après sa disparition officielle.


LES CENT ANS DE L’AFFAIRE SEZNEC

4 mai 2023, RÉTRO. Pour marquer le centenaire de l’affaire Seznec, le journal "Ouest-France" reprend les articles qu’il a publiés en 1923 lorsqu’il s’appelait "L’Ouest-Eclair". Premier article "Un conseiller général du Finistère aurait été assassiné".

9 mai 2023, sur le Site culturel breton Unidivers . Finistère. L’Affaire Seznec , l’énigme qui passionne depuis 100 ans, par Martine Gatti.

1er mai 2023. Dans la revue "L’Histoire" de mai 2023, sous le titre "L’interminable affaire Seznec", Michel Pierre confirme sa position : Seznec est coupable du meurtre de Quémeneur. La police et la justice ont bien fait leur travail. La Cour d’assises de Quimper a bien jugé. Selon lui, il ne subsiste aucun doute.

12 mai 2023, dans "Ouest-France", article de Pierrick Baudais : "Affaire Seznec : un accident, de l’or et une disparition... Retour sur ce dossier criminel hors norme". (Pierrick Baudais a également enregistré une vidéo diffusée par plusieurs médias.)

19 mai 2023, sur le site internet de "France 3 Bretagne", article de Stéphane Grammont : Décryptage d’un mystère judiciaire. Affaire Seznec : un siècle de pistes inabouties (Dépêche d’Antoine Agasse - AFP).

.
19 mai 2023, dans "Ouest-France" : L’affaire Seznec va bientôt fêter ses cent ans et, si elle vous passionne, votre avis nous intéresse.

19 mai 2023, dans "Paris-Normandie", article : "Et si Guillaume Seznec était coupable ?"

21 mai 2023. Sur son site "Affaire Seznec Investigation", Liliane Langellier relate les derniers jours de Pierre Quémeneur, du 21 mai 1923 à sa disparition. Premier article : "Lundi 23 mai 1923. L’appel téléphonique déclencheur de l’affaire Seznec".

.

22 mai 2023. Dans Marianne  : "L’affaire Seznec, l’une des plus grandes énigmes judiciaires françaises a 100 ans."

.

23 mai 2023, dans " Le Figaro ", article de Stéphane Durand-Souffland : "Affaire Seznec : pour en finir avec cent ans de certitude ?"

.

23 mai 2023. Sur le site " Affaire Seznec : une autre histoire ", Claudine Jourdan retrace la façon dont l’affaire Seznec a démarré : "Il y a cent ans".

24 mai 2023, dans " Le Télégramme ", article de Didier Déniel : "Affaire Seznec : à Plomodiern, une page d’histoire locale difficile à tourner".

.

24 mai 2023, dans "Ouest-France", article de Gaëlle Colin : "Cent ans après les faits, l’affaire Seznec fascine autant qu’elle commence à se faire oublier."

.

24 mai 2023. Dans "Paris-Match", article de Hakim Mokadem : "Cent ans de l’affaire Seznec : un siècle de mystère judiciaire".

25 mai 2023. Dans Le Parisien , article de Pierre Hardy : "Affaire Seznec : machination policière, secret de famille... cent ans de pistes inabouties".

25 mai 2023. Dans " Le Trégor ", un article de la rédaction de Lannion : "L’affaire Seznec s’est jouée à Plouaret".

.

25 mai 2023, dans Le Point , article "Cent ans de l’affaire Seznec : un siècle de pistes inabouties".

25 mai 2023. Dans La Montagne , article : "Il y a 100 ans débutait l’affaire Seznec", par AFP.

.

25 mai 2023. RTL . Émission de Gillemette Franquet "Affaire Seznec : retour sur l’une des plus grandes énigmes judiciaires du XXe siècle".

.

25 mai 2023, dans "20 Minutes" , article de Jérôme Gicquel : "L’affaire Seznec a un siècle et reste toujours un mystère". Sur Internet, cet article est accompagné d’une vidéo : "Les 100 ans d’une énigme judiciaire bretonne".

25 mai 2023, dans " La Croix ", article de Vinciane Joly (avec AFP) : "Affaire Seznec : un siècle d’ombre, de rebondissements et de pistes inabouties".

.
25 mai 2023. Sur le site de France Bleu , article d’Ilias Psarianos : "Un siècle après les faits, l’affaire Seznec ne cesse de revenir hanter la justice et la société française".

25 mai 2023.Dans " Le Télégramme " : "L’Affaire Seznec en cinq dates clés", par Emmanuel Saussaye.

.

25 mai 2023. Sur le Site 42Mag , article "Affaire Seznec : un siècle après, la lutte pour la réhabilitation continue", par Simon Bornstein.

.

26 mai 2023. Dans " Midi Libre ", article de Yanick Philipponnat : "Erreur judiciaire ou coupable de meurtre : 100 ans après, comprendre la toujours mystérieuse affaire Seznec."

.

28 mai 2023. Le site " Maville " recense les 15 articles publiés par la rédaction de " Ouest-France " à l’occasion du centenaire de l’affaire Seznec : "100 ans après, découvrir ou redécouvrir ce faits divers Historique".

29 mai 2023. Dans " Ouest-France ", article de Gabriel Muraille : "Je connais le coupable : quand Guillaume Seznec se confiait à "Ouest-France" après 20 ans de bagne."

29 mai 2023. Sur Orange . Vidéo de la rédaction de " Ouest-France " de Morlaix (journalistes : Sarah Humbert et Gaëlle Colin : "Fresque, ancienne prison, fouilles... A Morlaix l’affaire Seznec reste dans les esprits".

30 mai 2023. Dans " Le Télégramme ", article : "Tante France" ou la résonance plozévétienne de l’affaire Seznec." (Le rôle de Françoise Bosser, militante de la Ligue des Droits de l’Homme).

31 mai 2023. Dans " L’Écho Républicain ", Dossier : "Affaire Seznec, 100 ans après : les mystères d’un crime sans cadavre impliquant Dreux et Houdan" (interviews de Liliane Langellier, Rémi Coutin et Yves Boisset).

1er juin 2023. Sur le Site " affaire-seznec.com ", article de Bertrand Vilain : "Il y a 100 ans démarrait l’affaire Seznec... un siècle d’égarements".

.

20 juillet 2023. Dans une vidéo de Paris-Normandie , interview d’Anne-Sophie Martin "L’affaire Seznec : Saura-t-on un jour la vérité ?" par Philippe Dufresne.

.

1er septembre 2023. Dans La Presse d’Armor , article de Magali Lelchat : "Affaire Seznec : ce manoir breton (Traou-Nez) a-t-il livré tous ses secrets ?"

.

24 octobre 2023. Ouest-France publie un ensemble de trois articles de Léa Coupau dont "Pierre Quémeneur a-t-il été tué dans le manoir breton de Plourivo ?"

2 novembre 2023. Le blog Affaire Seznec Investigation de Liliane Langellier met fin à ses publications par un dernier article : "En point final de ce blog : Que lire pour mieux comprendre l’affaire Seznec ?"

.

Autres sites restant en activité :

* affaire-seznec.com animé par Bertrand Vilain.

* Affaire Seznec Discussion de Claudine Jourdan.

* Affaire de Cadillac de Skeptikos.

* L’Affaire Seznec revisitée de Seznek.

* Affaire Quemener-Seznec de Marc Du Riez.


DOCUMENTS
.
8 MAI 2018

AFFAIRE SEZNEC : COMMENT PIERRE QUÉMENEUR A TROUVÉ LA MORT EN MAI 1923 À MORLAIX.

Denis Langlois donne connaissance ici de l’intégralité du témoignage que Petit-Guillaume Seznec, fils de Guillaume Seznec, a confié en janvier 1978 à son neveu Bernard Le Her. Une partie de ce témoignage a été publiée en 2015 dans le livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec". L’essentiel en a été confirmé par deux des petits-fils de Guillaume Seznec sur le Blog "Affaire Seznec Investigation", dans "Le Télégramme" et sur "France 2".

 

LA SCIERIE DE SEZNEC A MORLAIX .

Plan de la propriété de Guillaume Seznec à Traon-ar-Velin, route de Brest, à Morlaix, en 1923 (croquis de René Trémon).

.

La maison des Seznec en 1923. En fait, il s’agit de l’arrière de la maison, l’entrée principale était de l’autre côté qui, par un escalier, donnait sur la route (ou rue) de Brest. On remarque sur la gauche une sorte de pavillon légèrement avancé par rapport à la maison. Il constituait un prolongement de la salle à manger. Un couloir menait à l’entrée et à la cuisine.

.

L’escalier de la maison des Seznec. (Photo Grégory Rannou, 2015.)
.

La propriété dans les années 1950.

.

Annexes de la propriété, années 1950.

.

La maison en 1975. Le petit bâtiment sur la gauche a été rehaussé et rattaché plus complètement à la maison. La porte a été murée.

.

La maison en mai 2015. Une véranda a été ajoutée sur la droite.

.

La maison a été divisée en deux. Sur la gauche, un mur sépare le petit bâtiment qui a été complété par une construction à l’arrière.

.

Bâtiments de l’ancienne scierie-saboterie de Seznec à Morlaix.

.

La rivière Le Queffleuth, le long de la propriété de Seznec, à Morlaix

La rivière Le Queffleuth, le long de l’ancienne propriété de Seznec.

.

* En 2014 et 2015, Bertrand Vilain publie sur son Site "Albert Baker, auteur" deux importants documents restés jusque là inédits. Il s’est procuré les archives de Maître Joseph Belz, avoué de Seznec qui a procédé à la liquidation de ses biens et notamment de la propriété que Seznec possédait à Morlaix. Dans ces archives figurent notamment un plan de la propriété de Seznec et un inventaire de ses biens en 1923.

Le plan de la propriété est orienté différemment des clichés généralement publiés.

Si on le retourne, il est possible de le comparer à celui de René Trémon qui a été dressé à partir de documents dont on ignore la provenance. Quelques différences peuvent être notées.

.

L’inventaire des biens publié par Bertrand Vilain en novembre 2015 établit l’existence de candélabres dans la salle à manger des Seznec et d’une "cave" qui contient "trois barriques vides et une demi-barrique, ainsi que cent bouteilles vides".

.

Plan dressé le 11 juillet 1923 par l’inspecteur de police Guyomard. Les fouilles des 24 février et 3 mars 2018 ont porté sur la cave-cellier colorée en vert.

Cave-cellier où ont eu lieu les fouilles. Le jardinet était en fait une terrasse située environ deux mètres au-dessus du sol.

 

On trouvera dans la rubrique L’Affaire Seznec en 400 documents de très nombreuses photos et des pièces jusqu’ici jamais publiées.

et dans la rubrique Médias les différents articles et émissions qui ont été consacrés à "Pour en finir avec l’affaire Seznec".

_


Autres dossiers de Denis Langlois concernant la justice, la police et les droits de l’homme en France :

*L’Affaire Saint-Aubin

*Les Dossiers noirs de la justice française

*Les Dossiers noirs de la police française

*La Ligue des droits de l’homme (1967-1971).


Il est possible de donner son avis en se rendant à la rubrique Nous écrire.

.

.



Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire