15 Juin 2018

COMMUNIQUÉ

AFFAIRE SEZNEC : UNE ANALYSE DES CENDRES DEMANDÉE AU PROCUREUR

Me Denis Langlois, ancien avocat de la famille Seznec, vient de demander à M. Jean-Philippe Récappé, Procureur de la République de Brest, de bien vouloir faire procéder à l’analyse officielle des cendres et scories qui ont été découvertes, le 3 mars dernier, par une équipe de chercheurs bénévoles, dans l’ancienne propriété des Seznec à Morlaix.
Selon le témoignage de Petit-Guillaume, l’un des fils de Guillaume Seznec, Pierre Quémeneur, conseiller général du Finistère, aurait été tué involontairement en mai 1923 par Marie-Jeanne Seznec, l’épouse de Seznec, qui repoussait ses avances. Le corps aurait été dissimulé sur place et Petit-Guillaume a indiqué l’endroit où, d’après lui, ses parents ont "mis" le cadavre de Quémeneur : "une sorte de cellier" en dehors de la maison.
Les chercheurs bénévoles n’ont pas trouvé dans ce cellier le squelette de Quémeneur, seulement deux os d’animaux, mais le 3 mars dernier, en creusant plus profondément, ils ont découvert une couche insolite de cendres et de scories. Seznec aurait-il brûlé le corps de Quémeneur dans la chaudière de sa scierie, comme des voisins l’en avaient accusé en 1923 ?
Ces cendres et scories ont été photographiées et répertoriées minutieusement par les chercheurs, mais ceux-ci n’ont pas la possibilité de les faire analyser avec toutes les garanties souhaitables.
Dans sa lettre au Procureur de la République de Brest, Me Denis Langlois demande donc à celui-ci "d’ordonner l’analyse scientifique des cendres et scories" que M. Bertrand Vilain, le coordonnateur des fouilles, tient à sa disposition.
"Je pense, ajoute-t-il, que cette analyse peut être faite sans engager des frais excessifs, La police scientifique possédant des laboratoires qui fonctionnent toute l’année."
Il conclut : "Tous ceux qui s’intéressent à l’affaire Seznec et au symbole qu’elle constitue en matière de défense des droits de l’homme ne comprendraient pas que cette dernière piste ne soit pas explorée jusqu’au bout, pour essayer de s’approcher de la vérité et de la justice."

.



Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire