communiqué du 1er mars 2018

COMMUNIQUÉ DE Me DENIS LANGLOIS, Avocat Honoraire :

Les fouilles privées réalisées dans une annexe de l’ancienne maison de Guillaume Seznec à Morlaix par une équipe de bénévoles dont Bertrand Vilain est le coordinateur ont été interrompues sur décision du Procureur de la République de Brest, un médecin légiste désigné par lui ayant conclu que nous venions d’exhumer un ossement humain. Il s’avère aujourd’hui que c’est une erreur et qu’il s’agirait d’un ossement animal.

L’accès du chantier des fouilles reste cependant interdit. Nous demandons au Procureur de lever cette interdiction et de nous autoriser à reprendre sans tarder les fouilles qui visent à progresser vers la vérité et aboutir à une révision équitable dans l’affaire Seznec.



Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire